Voyage à Bangkok, chap 02

Eylül 28, 2020 0 Yazar: admin

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Voyage à Bangkok, chap 02Enfin arrivée à l’hôtel, mais là quel surprise j’ai eu. Les photos étaient vraiment différentes de la réalité. Je demandais à Jintana, ma jolie guide, si on était bien au bon endroit.- Bien sur, nous sommes arrivées Je la suivis donc, le chauffeur avec ma valise derrière nous. Le bâtiment ressemblait plus à une hacienda avec un mur d’enceinte à plus de 2 mètres de haut. Nous gravîmes les 3 marches de l’escalier qui donnait sur un grand hall. Là une serveuse m’offrit un cocktail de jus de fruits en m’invitant à m’assoir dans un confortable fauteuil en cuir. Je sirotais tranquillement ma boisson en observant les alentours. Le personnel était constitué de jeunes femmes toutes magnifiques. Il me semblait halluciner, étais ce un critère de recrutement ? Elle portait toute la même tenue, jupe orange avec chemisier blanc et gilet sans manche orange. Je finis mon verre tranquillement et je fus guidé vers le comptoir de l’accueil ou se tenait deux autres ravissantes demoiselles. Avant que je puisse parler l’une d’elle tendit une clé à Jintana en me souhaitant la bienvenue là aussi dans un français parfait. Ma guide, qui était restée à mes cotés, me fit signe de la suivre et elle me guida vers une chambre au premier étage avec vue directe sur la piscine. Là je trouvais ma valise rangé dans le bas du placard. J’ouvrais la fenêtre qui donnait sur une petite terrasse avec un transat et une table avec deux chaises. Jintana, me demanda si la chambre me convenait. Vu la taille de mon appartement je n’allais pas me plaindre. Je la rassurais et la remerciais. Elle me répondit qui si j’avais besoin de la moindre chose de ne pas hésiter à faire appel à elle. Je la remerciais encore une fois et elle me laissa seule. Je me hâtais de quitter mon pantalon pour pouvoir respirer et j’allais pour ranger mes vêtements dans la commode lorsque je me rendis compte que la valise était vide. Je changeais de couleur sentant la panique monté en moi. En ouvrant un tiroir j’y trouvais mes affaires rangées. Il ne manquait rien, aussi bien pour mes tenues masculines que pour mes strings en dentelles. Je me sentais mal à l’aise, qu’allait il penser de moi, encore un pervers ? De toute façon j’étais là en vacances et personne ne m’avais rien dit. J’enfilais, vite fait, un short de bain avant de me diriger vers la piscine. Là je ne trouvais quasiment personne à l’exception de deux femmes européennes entrain de discuter ensemble et d’une barmaid comme toujours ravissante. Je m’approchais du bar et cette dernière après m’avoir dit bonjour me proposa un cocktail spécial que j’accepta. Je sirotai mon verre après avoir été me poser sur un transat. Je m’installai sur le ventre pour bronzer un peu. Mes paupières se fermèrent et je m’endormis. Je fus réveillé par des mains douces qui me massaient le dos doucement. Quelqu’un me passais de la crème sur le dos. J’entendis alors une voix féminine quoique balıkesir escort un peu rauque.- Je vois que vous êtes réveillé, vous devriez faire attention avec votre peau, vous alliez att****r un coup de soleil. Heureusement qu’avec mon amie nous vous observions.- Euh, oui merci … Ce doit être le voyage, je ne pensais pas m’endormir comme ça.-vous êtes arrivée aujourd’hui, moi c’est Stéphanie et là à mes cotés je vous présente Claire ma femme.Ainsi donc elles étaient lesbiennes. Voyant le manque de réaction de ma part Claire dit à ma masseuse- Tu vois j’ai gagné mon pari- Quel pari avez vous fait ?- J’ai parié avec Claire en vous voyant arriver que je réussirais à vous choquer. Mais visiblement c’est louper, êtes vous gay ?Là par contre sa franchise me désarma, et je déglutis avant de répondre machinalement que j’étais bi. Cela sembla les intéresser et elles commencèrent à me poser des questions sur ma sexualité auxquelles je répondais sans prendre le temps de réfléchir. Apprenant que je me travestissais elles me proposèrent de manger ensemble le soir pour poursuivre la conversation car elles avaient un rendez vous. J’acceptais trop heureux d’avoir de la compagnie et je quittais moi aussi la piscine pour remonter dans ma chambre. en traversant le hall je vis les deux réceptionnistes me sourire quand elles me virent passer. J’arrivais dans ma chambre et là surprise, mon linge avait été lavé notamment le string avec les bas et le porte-jarretelles que je portais en arrivant. on toqua à la porte et là une employée chargée de sacs me demanda l’autorisation d’entrer pour y déposer les cadeaux de monsieur XXX. J’étais médusée et heureuse, J-C, l’homme qui m’avait baisé dans l’avion m’offrait ces cadeaux. Je la laissai entrer et elle posa les sacs sur le lit à coté de mes sous vêtements féminins. Elle sourit en voyant les dessous et se tournant vers moi me demanda si je désirai autre chose. Elle tendit la main et caressa mon entrejambe. Je n’en revenais pas, ou étais je tombée ? Mon sexe commençait à gonfler sous sa caresse. Elle se mis à genoux avant de faire descendre mon short. Elle jouait du bout de ses ongles sur mes couilles rapprochant sa tête pour aspirer mon gland entre ses lèvres. elle me pompa divinement avant de me pousser vers le lit pour que je m’allonge. Je la vis retirer une culotte en coton blanc avant de venir se placer en 69 pour engouffrer ma queue. Là j’eu encore la surprise de découvrir que sous sa jupe, cette charmante demoiselle avait une petite queue bien tendue par l’excitation. Enfin je rencontrai mon premier ladyboy. Je m’empressais à mon tour de lui lécher le sexe tout en caressant ses fesses. De son coté elle jouait de ses doigts avec mon anus en les rentrant progressivement, d’abord un seul pour arriver à quatre doigts. Elle me dilata le cul pendant un bon moment tout en me suçant. Je gémissais de bonheur malgré sa bite qui m’emplissait escort balıkesir la bouche. Je devais lui faire du bien car son sexe pris une taille plus que raisonnable et elle me fit mettre à pattes sur le lit. Je la vis ouvrir le tiroir de la table de nuit pour sortir du gel qu’elle appliqua entre mes fesses. Elle sortit ensuite un préservatif qu’elle enfila aussitôt avant de m’enfiler d’un seul coup. Je sentais ses couilles se presser contre mon sphincter. Elle ne bougeait pas attendant un peu avant de commencer à coulisser en moi. voyant que je ne criais pas de douleur loin de là, elle accéléra me défonçant elle aussi. Elle tint le rythme un moment et quand elle sentit qu’elle allait jouir elle se retira. elle vint face à moi et retirant son préservatif elle s’adressa à moi :- Voulez vous avaler mon jus, je suis clean ?Sans dire un mot j’ouvris la bouche et elle enfonça sa queue entre mes lèvres. Je la pompais avec passion, je sentis enfin son sexe tressaillir. Elle jouit et je m’empressais de tout avaler veillant à ce que sa queue ressorte nickel. Je ne perdis pas une goutte regardant cette belle jeune femme avec une belle queue. voyant mon comportement elle attrapa mon sexe toujours bandé et me branla rapidement jusqu’à ce que je jouisse dans sa main. Elle récupéra tout le jus et me tendis sa main à lécher. Elle me regardait amusée et me dit :- Je crois que j’ai trouvé une bonne petite chienne. Au fait je m’appelle Paveena et je peux te dire que tu vas avoir du succès. Moi pendant ce temps là, à genoux, je léchais consciencieusement sa main afin de la nettoyer et de récupérer tout le sperme. Une fois bien propre elle remit sa culotte et m’embrassant sur la joue elle partit. De mon coté je jetais un œil dans la table de nuit. Je fus surprise à l’intérieur il y avait du gel intime et des préservatifs. Je partis prendre une douche me demandant ou j’avais bien pu tombé. Mais là je fus à nouveau surprise, il y avait deux pommeaux de douche, l’un classique et l’autre visiblement plus intime. Cela me fit sourire et après avoir réglé la température je pris le l’embout que j’insérai dans mon petit trou encore tout dilaté. c’était agréable et le jet à l’intérieur de moi m’excita encore plus. Je parvins à me faire jouir sans toucher mon sexe. et voyant le sperme au sol je ne pus m’empêcher de me mettre à quatre pattes pour le lécher et en récupérer le plus possible. Bizarre ça, qu’est ce qui m’arrivait ? Je me rinçais et après m’être séchée, je décidai d’ouvrir les cadeaux de J-C. J’hallucinais il y avait des dessous sexy, des jupes, des robes, des hauts sexy, des chaussures de femme, une vraie garde-robe complète. Dans un sac je découvris aussi des produits de beauté et de maquillage et différentes perruques. Toutes les affaires étaient à ma taille, même les talons. Comment avait il fait ? Je trouvais une enveloppe contenant une carte de sa part. Sur celle-ci il balıkesir escort bayan me disait qu’il avait hâte de me revoir et qu’il espérait que ses cadeaux me feraient plaisir. J’étais émue, j’en avais les larmes aux yeux. Je rangeais tout ça et j’enfilais un string avec une paire de Dim Up, j’étais bien, heureuse. On toqua à la porte et sans réfléchir j’allais ouvrir. C’était Jintana ma guide qui venait m’apporter un cocktail et m’avertir que j’avais rendez vous le lendemain matin au salon de beauté de l’établissement. Elle sourit en me voyant dans cette tenue et pénétra dans la chambre. Elle s’adressa à moi :- Je vois que Paveena ne nous a pas menti, tu m’as l’air d’être une bonne salope. Es tu aussi une bonne soumise ? D’abord tu va boire ton verre ensuite mets toi à genoux, j’ai envie de voir ça.A peine avait elle fini sa phrase que j’avalais d’une traite mon verre. Ensuite je me mis à genoux devant elle. Là elle m’indiqua ses pieds en m’ordonnant de venir les baiser. Je m’exécutais aussitôt, moi qui n’avais jamais fait ça auparavant. Je me lâchais totalement depuis que j’étais arrivée en Thaïlande. Elle souleva sa jupe et baissa sa culotte dévoilant elle aussi une queue. Est ce que tout le personnel de l’établissement était des ladyboys ? Je me jetais sur son sexe comme un affamé. Je jouais avec ma langue sur ses petites couilles, pendant que mes mains caressaient ses délicieuses petites fesses. mes mains s’aventuraient dans sa raie culière vers son anus et là je découvraient la présence d’un rosebud profondément enfoncé. je prenais son sexe et bouche et j’en profitais pour lui retirer son bijou anal. Je le rentrais et le sortais faisant des allers retours de plus en plus rapide. Jintana semblait apprécier car je sentis son sexe s’agiter. Elle passa ses deux mains derrière ma tête et s’enfonça au plus profond. Je sentais des saccades secouées son chibre quand je replaçais le plug entre ses fesses. Enfin  elle jouissait dans ma bouche et je m’empressai d’avaler, nettoyant attentivement avec ma langue toutes les traces de sperme qu’il pouvait rester. Jintana me félicita en me traitant de vraie chienne tout en rajustant sa tenue. Elle récupéra le verre en sortant. Elle me regarda avec un sourire et laisse la porte ouverte alors que j’étais toujours à genoux en dessous féminins. J’étais un peu sonné, que m’arrivait il ? J’entendis du bruit dans le couloir et j’aperçus un couple de femmes passer. Celles-ci sourirent en me voyant en genoux dans cette tenue tout en continuant leur chemin. je me levais au bout de quelques minutes et j’allais fermer la porte. J’avais la gorge sèche, j’enfilais un pantalon léger et une chemise par dessus mes sous vêtements. Je descendis au bar de la piscine. En me voyant la barmaid me fit un magnifique sourire et me servit son fameux cocktail. Voyant l’heure je me dirigea la salle du restaurant ou je retrouvais Claire et Stéphanie assises à une table ou était disposé trois assiettes. Elles étaient entrain de boire deux verres de Martini et devant mon assiette un verre de cocktail m’attendait. Elles se levèrent toutes les deux pour me faire la bise et nous nous installâmes autour de la table.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32