Une femme libre: fin de soirée.

Haziran 11, 2021 0 Yazar: admin

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Une femme libre: fin de soirée.Bonjour les petits Hamster luxurieux, La suite de l’histoire, pour ceux qui ont manqué le début, vous trouverai tout ça sur mon profil, n’hésitez toujours pas à donner votre avis, bon ou mauvais, les critiques aide à avancer! Bonne lecture, et ne vous excité pas de trop, tout ceci n’est que fiction!Il fait froid, mais pourtant, elle ne se rhabille pas, arrivé à la voiture, elle ne fait qu’enfiler son manteaux. Bien excitée d’avoir fait jouir tour à tour ses deux hôtes, elle n’en ai pas moins frustrée de ne pas avoir eu droit elle aussi à un bel orgasme. Il est déjà minuit passé, elle se dis que tant pis, elle se débrouillera toute seule une fois rentrée.Arrivée au bout de la corniche, elle quitte l’avenue, mais au lieux de tourner vers chez elle, elle rentre dans le parking de la plage du Prado, elle aime cet endroit, et à cette heure ci, en plein hiver, autant dire que c’est très calme, chose qu’elle apprécie.Elle se gare face à la mer, allume son poste, connecte son portable, et fait jouer sa playlist qu’elle affectionne, de la musique lounge, limite jazzy. Elle allume une Marlboro rouge avec son Zippo, souvenir d’un de ses amants, elle ne fume pas beaucoup, mais lors de ces moments tranquille elle apprécie la petite ivresse que lui délivre la nicotine. Elle bascule un peut son siège en arrière, ouvre légèrement la vitre pour laisser s’échapper la fumée. Elle repense à sa soirée, à Marc et sa queue hors norme , à Barbara, et sa douce petite chatte étroite. Elle entre-ouvre son manteaux, elle se dis qu’elle aurait peut être du rester avec eux pour finir la soirée, elle se dit qu’elle aurait aimée avoir Marc en elle. Qu’il la prenne sans vergogne pendant qu’elle aurait bouffer sa copine.Elle ferme les yeux, pense à ce qu’aurait pu être la suite de la soirée. Lentement elle glisse sa main libre entre ses cuisse, écarte ses lèvres avec son majeur, et commence à se masturber. Elle vas et viens sur son sexe, continue à fumer tranquillement, la sur ce parking. Elle aime être à l’extérieur, elle aime les endroits comme celui ci, calme, mais en même temps risqué.Elle jette sa clope par la fenêtre, et commence à faire bien plus que se toucher. D’une main elle att**** un de ses seins, le malaxe, elle imagine Marc et ses gros doigts en train de la peloter, elle coince une de ses pointes entre ses doigt, et les resserre fort.Son autre main commence à être trempée. Elle s’amuse à tirer sur la ficelle de ses boules, à les faire quasiment sortir de son sexe, puis à les replonger dedans. Elle commence à sentir la jouissance à monter en elle ! Elle ouvre les yeux comme pour chercher quelque chose, comme si elle ressentait quelque chose, une présence. Et elle avait bien raison !! A à peine un mètre d’elle, dehors, de l’autre côté de la portière, une silhouette, un homme, un petit homme, il dépasse à peine la voiture. Elle ne vois pas bien, mais elle dirait dans les 60 ans, cheveux tout blanc, les yeux grand ouvert devant le spectacle. D’autres auraient vite démarrer le moteur, et auraient fait vrombir leurs voitures dans un crissement de pneu. Pas elle. Rachel aime se faire mater, elle aime qu’on la désire, elle aime être le centre d’intérêt.Alors au contraire, elle continue, elle se donne en spectacle. Elle allume son plafonnier, et sans lui porter aucunes attention, elle poursuit ce qu’elle était en train de faire. Elle se masturbe comme une folle le clito, deux doigt bien plaqué sur lui. Elle se branle fort !!!! Elle est proche !!! Proche de venir !!! proche de l’explosion !!! Encore un peut !!! elle contracte tous ses membres !! Elle ne tiens plus, et dans un gémissement énorme, elle se libère d’un bon paquet de cyprine !! Elle se relâche… Resserre ses cuisses… porte ses doigts à sa bouche pour goûter le fruit de sa jouissance… illegal bahis Dans son élan, elle en avait oubliée son voyeur. Elle tourne la tête vers lui. Il est toujours la, les yeux grand ouvert, le sourire large jusqu’au oreille. Elle se dis que ça doit faire un moment que papy à pas du voir ça, une belle nana se faire jouir de la sorte. Un coup d’index sur le bouton de commande de la vitre électrique :-Bonsoir vous. Ça va ? Le spectacle vous à plu ?-Bonsoir ma belle. Comment te dire, tu es magnifique !!!-Merci. Et vous faite quoi à cette heure ci dehors sur un parking ?-Et bien… Comment vous dire….-Attendez, laissez moi devinez, vous étiez à l’affût d’une belle nana des pays de l’est, qui serait ok pour vous soulager en échange de quelques euros ?-J’en ai un peut honte, mais oui…. Vous savez à mon age, il n’y a plus rien à faire, je ne plaît plu….-J’en m’en contrefout, mais je suis sure d’une chose.-Laquelle ?-C’est que dans peut de temps, vous allez rentrer chez vous beaucoup plus léger, et avec votre billet de 50 euros encore en poche.Tout en finissant sa phrase, elle se penche, et tire du vide poche de sa portière un préservatif. Elle ouvre sa portière en grand, plie ses genoux pour être à la hauteur de l’entrejambe de cet inconnu. Elle dégrafe son pantalon, plonge sa main dans son slip en coton blanc légèrement souillé, et sort sa verge mi bandée. Elle n’est pas très grosse, elle qui fantasmée devant celle de Marc est un peut déçue, mais ce n’est pas grave. Elle déroule la capote sur son sexe, et la met en bouche pour le faire bander. Elle l’aspire entièrement. Elle aime avoir la gorge remplie ! Elle la ressort, tourne sa langue bien autour de son gland. Son inconnu n’aura pas résisté longtemps, et il bande désormais bien comme il faut. Elle se redresse, le regarde droit dans les yeux, elle apprécie son sourire sur son visage. Elle se retourne, fait trois pas en avant, se penche, plaque sa poitrine sur le capot de la mini, écarte bien les jambes pour former un ciseau, et ainsi ouvrir son sexe et son cul.-Venez la. Venez me prendre le cul. Une bonne sodo, c’est de ça que j’ai envie !!-Tu… Tu es sure… -Oui !!! aller venez, soulevez mon manteaux,et baisez moi sans ménagement !!!Elle en rêvait depuis des heures, depuis que Marc c’était lever du fauteuil avec sa grosse queue dure sous son pantalons ! Elle a envie de se faire baiser ! La ! Ici ! Sur ce parking à bientôt une heure du matin, par se vieux qui envie d’une putain. Elle veux être sa putain !Son inconnu du soir s’approcha d’elle. Il rabat le bas de sa fausse fourrure sur son dos, puis il pose une de ses mains sur sa fesse droite, et lui écarte un peut, pour bien voir sa cible. Elle sent un peut de salive atérir entre ses fesses. Puis quasiment instantanément, le latex qui se frotte à l’entrée de son fondement. Il insiste un peut, force son gland à l’entrée, mais pas besoin de beaucoup, son cul s’ouvre comme la caverne d’Ali baba. Effectivement sa queue n’est pas très épaisse, elle se dis mince c’est bien ma chance ça !! Avec tous les arabes qui traîne dans le coin… Mais il s’avère que son papy est assez vigoureux, elle en est même surprise. -Alors, t’aime ça te faire enculer hein ?-Au oui, allez y !!!!-t’es une bonne petite vicieuse toi !!!-Oui !!!-Attend tu vas voir les vieux comment il les traite les putain dans ton genre !!-Hoooo !!! Oui !!!!! Défoncez moi!!!!!Elle hallucine !!! Papy l’att**** par les cheveux, et d’un coup sec l’enfourne au plus profond que sa queue peut aller ! Elle aime ça ! Elle aime quand c’est hard ! Il lui tire tellement fort les cheveux qu’elle ne peut retenir un hurlement de douleur, ou de plaisir, à cet instant elle ne sait plus faire la différence !-Ta gueule !!! T’a voulu te faire baiser, et bien c’est ce que tu a !!!-Haaaaaa !!!!!Il illegal bahis siteleri la sodomise comme si il avait 20 ans !!! d’une vivesse et d’une intensité monstrueuse !!! ses coups de reins sont puissants et lourds !!! Sa poitrine claque sur la tôle du capot à chacun de ses aller retour. Son cul est parfaitement dilaté, il rentre et sort d’elle sans efforts !! Et il tiens le choc !!!! -t’aime ça hein sale pute !!!!-Oui !!!!!! je vais jouir !!!!!Ses boules toujours en elle la rende dingue, elle ne sait même plus dire ou il la baise, dans son cul, dans sa chatte, elle perd pied !!!! Elle dégouline carrément, l’extase est proche !!!! -Allez y !!!!!!! Plus fort !!!!!! Plus vite !!!!!-A oui et bien tiens traînée prend toi ça !!!Il relâche ses cheveux, att**** ses hanches de ses deux mains, bien fermement, et il se lance dans une chevauchée fantastique !!!! Il lui défonce le cul comme quasiment jamais ça ne lui était arrivé !!!! Elle viens, elle sent son cul et sa chatte se resserrer, elle se retiens mais n’y parviens pas :-Haaaaaaaaaa !!!!!!!!!!! Haaaaaaaaaaaaaa !!!!!!!!!! Haaaaaaaaaaaaa !!!!!!!-Gueule salope !!!!! gueule !!!!! ça m’excite de t’entendre !!!!!! Haaa !!!! je vais venir moi aussi !!!!!!Elle a jouis comme une folle, elle à hurlé tout son plaisir, elle à trempée le capot, tellement que l’on peut voir de sa mouille jusqu’au sol !!!!!A ce moment, elle sent les mains du papy pervers lâcher ses hanches, elle comprend, elle se retourne, se jette à ses pieds, lui arrache la capote en se mettent à genoux devant lui, tant pis pour les collant de soie :-Allez y, inondez moi de foutre !!! Je le veux !!!-Tiens tes seins putain !!! Tend les devant moi !!! je vais te donner ta dose !!!-Oui !!!! Arrosez moi j’aime ça !!!!Elle se tiens face à lui, le regarde dans les yeux, elle aime capter cet instant ou les hommes sont prêt à jouir, elle se dis qu’a cet instant, pour eux, elle est la meilleure chienne au monde !!Il se branle encore une vingtaine de secondes, il n’a d’yeux que pour ses gros seins, qu’elle prend un malin plaisir à se caresser, et à les plaquer l’un contre l’autre pour leurs donner l’aspect d’être encore plus gros que ce qu’ils le sont, et sans pousser le moindre cris, il décharge un, puis deux, puis trois long jets de spermes épais, avec la puissance d’un jeune homme en pleine forme. Rachel malaxe ses seins avec tout ce liquide chaud qu’elle affectionne tant. Lui est aux anges, il fait couler les dernières gouttes en serrant bien sa queue entre ses doigts, en la frottant sur les tétons de sa salope du soir. Il lui souris, puis s’écarte d’elle en remettant son sexe dans son slip et ragrafe son pantalon. Rachel n’en reviens pas, et ne réalise pas qu’une personne si âgée ai put lui procurer autant de plaisir, et surtout être un si bon baiseur .Son amant lui tend la main pour l’aider à se redresser, geste qu’elle apprécie, elle referme son manteaux sur elle, sans prendre la peine de s’essuyer auparavant, elle sort son paquet de clope et son briquet, l’ouvre et le tend à son inconnu :-Vous en voulez une ?-Non merci, j’ai arrêter il y a bien longtemps, je tiens à rester en forme.-Et bien je vous rassure, vous êtes dans une forme olympique.-Merci, c’est gentil petite. Au fait, moi c’est..-Chut mon bel amant, pas de noms, que des souvenir d’une soirée improbable..Elle le repousse d’une main pour dégager le passage jusqu’à sa portière :-Attend, tu ne veux pas qu’on se revois un soir au l’autre ?-Non, enfin ne prévoyons rien, et qui sait peut être que le même hasard que cette nuit se reproduira !Elle le laisse bouche baie. Elle se rapproche de lui, lui dépose un baisé sur la joue, juste à la commissure de ses lèvres, ouvre sa portière, démarre, et prend la direction de chez elle. Elle souris, elle est heureuse, elle canlı bahis siteleri à jouis. Elle rentre chez elle, la tête vidée, uniquement remplie de bons souvenirs.6h15, le réveil entre en action. Enfin le réveil, l’alarme de son portable, elle a choisie une chanson de Bowie qu’elle aime bien, Life on mars, d’ailleurs tous les jours elle se dis qu’elle devrait en changer, sous peine de détester se chef d’œuvre un jour. Elle aime beaucoup Bowie, ce phénomène, cet homme, qui parfois joue à se déguiser en femme, elle aime son côté androgyne, tout autant que de le voir sur scène dans son beau costume bleu terriblement masculin.Ce matin, elle rêvasse, elle repense à sa soirée improvisée, qui au final fut plutôt excellente. D’habitude, à peine les premières notes de musique résonne, qu’elle a déjà un pied au sol. Pas ce matin. Elle se sent moite, elle vérifie entre ses cuisses, et effectivement elle est trempée, elle ne s’en rappelle pas, mais ses rêves ont du être remplis de beaux mâles et de belles nanas, peut être son couple d’amis…Café !! Double café !!! Avec sa soirée qui c’est finie tard, une bonne dose de caféine c’est ce qu’il lui faut. Elle se lève, enfile un déshabillé en satin, rose, elle le trouve un peut kitch, très « désepérate », mais c’est pratique, et puis c’est un cadeau de Sophie, une de ses amies.Direction le salon. Elle habite dans un bel appartement, flambant neuf, issu du programme de réhabilitation, qui en gros consiste à virer des gens pauvres de leurs logements insalubre, pour y mettre à la place des personnes plus aisées. Ça ne lui provoque aucuns scrupules, l’argent qu’elle possède elle ne le doit à personne, elle l’a durement gagné, par son travail, et bien plus… Donc ses 90 mètres carré, au 6ème étage, le dernier, avec vue sur la mer depuis son balcon, elle l’aime. C’est David, un ancien amant, architecte, qui le lui à fait avoir, avec un super prix. Bien sur, pour le prix, elle a du lui offrir quelques services en retour, mais qu’importe, elle a ce qu’elle veux, comme toujours.Du temps que le café s’écoule, pur arabica du Mexique, son préféré, elle ouvre son facebook, comme tous les matin. Elle n’est pas une passionnée du virtuel, mais le matin elle aime bien aller voir un peut ce qu’il se passe chez les autres, son côté voyeuse, et puis ça la rassure de voir que le dernier de sa cousine c’est encore fait viré de la cantine pour la 12ème fois, que la grande d’une de ses collègue de bureau à eu un bulletin catastrophique, que son ex belle mère devient dingue avec son petit fils. Elle n’a pas d’enfant, pourtant, c’est pas faute d’avoir eu des candidats qui sont venu taper à la porte de sa matrice, des milliards de candidats !!! Ce n’est pas un choix, c’est comme ça, elle ne peut pas en avoir, stérile. Elle c’est faite une raison, mais surtout elle se rassure en voyant toujours le côté négatif de ces chieurs, même si au fond d’elle, ça lui manque terriblement….Tiens un demande d’ajout qui tombe. Elle s’en étonne toujours, son profil ne porte pas son vrai nom, elle n’a pas de photos, et ne publie presque jamais rien. Marc Calderoni. Elle l’accepte sans aller vérifier qui est ce, des Marc, elle en connais pas 50, et depuis pas longtemps encore moins. Elle referme son appli, et vas chercher sa tasse.Elle bois son café brûlant face à la porte fenêtre de sa terrasse, trop frais encore pour déjeuner dehors le matin. Elle aime se moment de tranquillité le matin, la ville s’éveille doucement en même temps que le soleil, elle observe le trafic des bateaux, se dis qu’il y a trop longtemps qu’elle ne c’est pas fait un voyage à l’étranger, depuis 3 ans exactement, ou elle était partie rejoindre Barbara au club Med de Kemer, en Turquie pour une dizaine de jours………..Voilà les coquins, si ça vous a plut, dite le, en com ou en mp, je suis pas trop motivé pour publier encore, alors donnez moi envie. Il y a encore une bonne dizaine de pages déjà écrite, il n’y a que vous qui pouvez me motiver à continuer, avec ma douce bien sur, ma première fan, et ma muse! A bientôt!

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32