Fantasmes et desirs d’une amie (sixieme parti

Haziran 22, 2021 0 Yazar: admin

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Cumshots

Fantasmes et desirs d’une amie (sixieme partiMarc me regards avec un sourire pervers. Doucement il retira les deux vibro de ma chatte et de mon cul. Il passa sa main doucement sur mon corps, en disant :« C’est bien, petite chienne ! On va s’amuser ensemble maintenant ! Écoute-moi bien ! »Et il enlevait toute la cire froide de mon corps avant de passer une lingette pour nettoyer complètement mon corps et ma poitrine meurtrie.« Tu vas faire ce que l’on te dit ! Ce soir, tu vas être pute, chienne, salope et assouvir tous nos fantasmes ! »« Oui Maitre ! Je suis à vous mais faites-moi jouir, je vous en supplie ! Je veux jouir ! »« Pas encore petite salope ! Tu vas nous faire jouir tous les trois avant ! »« Je vais laisser chacun de mes amis venir passer un moment à te baiser ! Vous serez seuls, sauf pour ce salaud de Dany ! » Et il me quitta, attachée au lit, chatte dégoulinante de ma mouille, mon cul ouvert et mes seins tous rouges du traitement qu’ils avaient subis. Je regardais Dany dans les yeux, il était fou, mais je voyais sa bite dressée.« Tu vas me le payer cher Dany ! Ça t’excite que je sois leur vide-couille à tes potes ? Tu verras ! »J’entendis un bruit et tourna la tête vers la porte de la chambre. Je m’attendais à voir Laurent parce que je savais que c’est ce qu’il voulait, mais quelle fut ma surprise de voir Jean-Christophe et à ses cotes, sa femme. Pauline était ma meilleure amie. On avait toujours tout partage, je savais qu’elle et son mari n’allaient pas très bien parce qu’il était obsédé par la sodomie et qu’elle refusait de le faire. « Alors Emma, tu t’es révélée a tous ces hommes, espèce de truie ! » Le ton de Pauline était sec mais aussi très envoutant. Je sentais qu’elle était excitée mais qu’elle m’en voulait. « Jean Christophe n’as pas pu résister ! Il ne veut pas me tromper et m’a appelé pour avoir la permission de t’enculer ! Il m’a dit à quel point c’était une occasion pour lui d’assouvir ses fantasmes ! »Elle me regardait, attachée au lit, les jambes écartées, et là je sentis sa main sur mes seins. Elle me caressait en regardant son mari. Elle n’avait pas vu Dany quand tout d’un coup elle se rendit compte de sa présence, ligote comme un cochon, sa bite dressée et avec un bâillon dans la bouche. « Oh mais j’y crois pas ! Dany, tu regardes ?ça t’excite que ta femme soit une salope ? »Elle alla vers lui, regarda son sexe, y passa sa main et güvenilir bahis me sourit en disant : »Je comprends pourquoi tu as toujours aime qu’il t’encule ! C’est cette petite bite ! Attends de voir salope ce que mon mari va te mettre dans ton cul ! »Elle se dirigea vers Jean Christophe et commença à défaire son pantalon, tout en me regardant d’un regard glaçant. Je ne la reconnaissais plus, mais je ne me reconnaissais pas non plus. C’était un délire, je n’y croyais pas à tout ça ! Pauline était en train de branler son mec pour qu’il m’encule alors que Dany était attache sur une chaise et que moi j’étais livrée a ces hommes sur mon lit conjugal. Comment était-ce possible ?Pauline me sortit de me pensees en posant le bout du sexe de son mari sur me lèvres : « Suce le bien Emma, tu vas le sentir passer dans tes fesses, tu as intérêt à le lubrifier comme il faut ! »Je sentis le gland de Jean-Christophe, il était tout dur, enfle de désir, mais c’était surtout sa circonférence qui était impressionnante. J’avais l’impression de sucer un grosse boule, il m’étouffait déjà avec juste le début de son gland dans la bouche. Jean Christophe poussait de plus en plus rapidement et quand il sentit mes dents racler son gland, il se retira rapidement et me mis une grosse baffe : »Suce moi sans les dents espèce de pute ! Mouille-moi la bite sinon je te défonce le cul à sec ! »Je m’appliquais à le sucer avec plein de salive alors que je voyais Pauline s’asseoir à mes cotes sur le lit et commencer à se caresser les cuisses par-dessus ses bas. Cela semblait l’exciter tout ceci.Jean Christophe fit quelques allers-retours entre mes lèvres et se retira, pour se mettre entre mes jambes.Il me regarda droit dans les yeux et me dit : « Qu’est-ce que tu veux salope ? »« Je veux que vous m’enculiez ! Je veux que vous me défoncer le fion ! Je suis votre catin ! »Il regarda sa femme, qui vint prendre sa bite pour la placer a l’entrée de mon cul et elle lui dit : »Tu as intérêt à la faire hurler mon chéri ! Tu la prends d’un coup jusqu’aux couilles ! Je veux la voir avoir mal cette truie ! » Jean Christophe poussa d’un coup sa bite et je sentis mon cul se déchirer sous la grosseur de son sexe, mais aussi de la v******e de son coup de butoir. Ses yeux et sa bouche en disaient long sur le plaisir qu’il prenait. C’était la première fois de sa vie qu’il sodomisait une femme t il le faisait devant türkçe bahis le mari cocu et sa femme consentante.Il commença un aller-retour doucement, il voulait savourer ce moment où il était plante dans mon cul et à chaque passage de son gland hors de mes fesses je hurlais de douleur. Mais cette douleur s’apaisait à force que je m’y habituais et je sentais des vagues de plaisir prendre possession de mon corps.Il regarda sa femme et Pauline était toujours sur le lit mais elle avait enlevé ses habits et se caressais la chatte outrageusement. « Prends la mon chéri ! Encule là cette chienne ! Je veux que tu l’encules encore et encore ! Que tu lui crache dans le cul tout ton foutre chaud ! »« Je vais aller voir tes potes dehors, j’ai envie de me faire sucer la chatte et les seins ! Tu es d’accord mon chéri ? Tu veux bien ? J’ai aussi le droit de jouir moi alors que tu l’encules ? »«Jean Christophe ne pouvait répondre que « Oui ma chérie ! » plante comme il était au fond de mon cul.Elle disparut vite fait, non sans s’être arrête devant mon mari et lui dit : »Dany, mon pauvre ! Je vais me faire sucer par des mecs des vrais ! Dommage que tu es attache sinon je t’aurais laisse me baiser toi ! »Son homme continuait à m’enculer de force et de plus en plus de pression se faisait sentir dans mon cul quand il s’arrêta au fond de moi. « Je veux que tu jouisses salope ! Pour la première fois que j’encule une femme, je veux te voir jouir avec ma bite dans ton cul1 »Il s’agrippa de mon petit vibro et me caressait le clito avec alors que son sexe était toujours fichu dans mon cul.La cadence reprenait et je sentais le plaisir accroitre dans mon vagin, dans mon cul, sur mon clito, j’avais envie de pisser, je ne savais plus où donner de la tête.Jean Christophe allait de plus en plus vite dans mon cul qui l’accueillait maintenant complétement, nos corps faisait un son monstre à chaque fois qu’il se plantait en mon fond et il hurlait des mots incompréhensibles. Je sentis cette vague de jouissance arriver à son paroxysme et mon sexe se liquéfiait. « Je jouis ! Je jouis ! Encule-moi encore ! Prends-moi le cul ! Je suis ta salope ! Ta chienne ! Vide-toi en moi ! Encore ! Encore ! Encore ! »Jean Christophe allait de plus en plus vite et il se planta une dernière fois dans mon cul, m’écrasant de tout son poids et hurlant a la mort alors que je sentais son foutre brulant m’inonder le cul, güvenilir bahis siteleri les entrailles. Je crus sentir que ma chatte éjectait de l’urine ou que je jouissais fontaine. Ça m’était jamais arrivé et la, Jean Christophe m’avait encule t joui au fond de moi, devant mon mari alors que Pauline se faisait lécher et sucer et peut être encore plus dans la pièce à cote et moi je jouissais comme une malade.Je n’arrivais pas à reprendre ma respiration, Jean-Christophe se dégagea de mon cul et m’amena sa bite devant le visage. Il tira deux trois fois sur son sexe et éclaboussa les restes de sperme sur moi en me disant : »Merci putain ! Prends ces dernières gouttes de foutre ! Tu m’as fait jouir comme jamais ! Je vais chercher Pauline pour qu’elle te remercie, dorénavant je viendrais t’enculer dès que j’en ai envie ! »Il quitta la chambre deux minutes et revint avec Pauline, complétement excitée, son sexe rougi et ses seins dresses.« Merci ma chérie Emma ! Tu me l’as vidé ce pervers ! Et tes deux amants sont bons ! Ils ont bien voulu juste m’exciter la chatte et les seins mais maintenant j’ai envie que mon mari me baise et toi tu vas me le préparer ! » Elle me força à avaler le sexe ramolli de Jean Christophe alors qu’elle alla vers Dany, toujours attache et lui passa ses doigts devant les narines : « sens ma chatte, elle est bonne ? Dommage que tu ne pourras ni la gouter ni la baiser ! »Je sentais Jean-Christophe qui durcirait dans ma bouche et qui dit a Pauline : « Chérie, viens vite ! »Il la tira et la plaça à califourchon au-dessus de moi, sa chatte au niveau de ma bouche et je vis la bite de son homme entrer dans sa chatte comme dans du beurre. Les deux se mirent à gémir en se disant des je t’aime salaud, je t’aime salope a tout va, m’ayant oublié en dessous. Je profitais pour regarder, c’était la première fois que je voyais ca d’aussi près, quand Jean Christophe poussa sur les fesses de Pauline, qui s’affaissa sur moi et il dit : »Allez, vide-couille, lèche la ta copine, on va la faire jouir ensemble ! »Je bougeais la langue vers sa chatte, première fois, première fois de tant de choses, mais quand je goutais a son sexe, j’aimais leur gouts tout deux.Ma langue trouva son clito et en très peu de temps entre mes léchouilles et les coups de bite de son mari, j’entendis Pauline hurler sa jouissance. Elle me souilla le visage avec sa cyprine, j’en avais partout.Quelques minutes et elle et Jean Christophe quittaient le lit pour aller hors de la chambre. Un bisou en ma direction de Pauline : « Merci ma chérie, amuse toi bien avec les deux qui restent ! Moi je reprends mon mari à la maison ! »

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32