Annabelle progresse 6

Haziran 13, 2021 0 Yazar: admin

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Annabelle progresse 69 heure ce nouveau matin. Tu es déjà dans le bureau de ton patron à sa demande. Tu es près de son fauteuil, ça devient un rituel, il te tripote les fesses. Ta petite jupe courte et ton corsage blanc l’émoustillent. D’ailleurs il t’assure que tu es très en beauté en te complimentant sur ta tenue et surtout sur la silhouette qu’elle te fait. Alors? Questionne-t-il, cette soirée, agréable? Racontes-moi ça! Toi tu es un peu gênée, mais après une claque sur les fesses, tu te lances. Et bien je suis rentrée, mon mari m’a dit d’aller prendre une douche et de venir le retrouver au salon toute nue. Il m’a demandé de lui servir un verre puis de me mettre à quatre pattes devant lui. Il a alors sorti un gros gode noir. Il a enlevé mon “plug”, enduit le gode de lubrifiant et me l’a enfilé à la place. Il a finit son apéritif et est allé manger au resto qui se trouve pas très loin de notre maison. Il m’a ordonné de rester dans cette position jusqu’à son retour. Lorsqu’il est rentré, il est allé dans la cuisine et il est revenu avec une assiette garnie. Il l’a posée devant moi, par terre et m’a dit que je pouvais manger à mon tour. Il a précisé que les chiennes comme moi n’avaient pas besoin de couverts. J’ai donc mangé tant bien que mal et il m’a dit d’aller me nettoyer le visage en gardant le gode dans le cul. Ensuite je suis revenue au salon et là, il m’a dit de le sucer à fond. Après on est aller se coucher et il m’a retiré le gode. Voilà Monsieur, c’est tout pour hier soir. Bien! Très bien! T’assure ton patron, tu es une bonne chienne. Si tu es bien obéissante, tout se passera bien, tu verras. Surtout tu t’éviteras des punitions. Vas me bahis firmaları chercher un café pour l’instant.Lorsque tu reviens avec le gobelet de café, il te dit de le poser sur un coin du bureau. Il te dit aussi de venir t’asseoir sur le bureau face à lui. Il se cale dans son fauteuil, te dit de poser tes pieds sur les accoudoirs et te tend une serviette qu’il veut que tu mettes sous toi. Dans cette position, tu lui offres le spectacle de ta chatte bien ouverte. Il att**** son café et alors qu’il le porte à ses lèvres il ajoute: “Maintenant branles-toi”. Là, tu es scotchée. Tu ne t’attendais pas à ça du tout. Tu commençais à t’habituer qu’on se serve de toi, voire même tu y prenais goût, mais tu n’avais pas imaginé de devoir faire toi-même le show. D’ailleurs en voyant tes yeux ronds d’étonnement, ton patron faillit renverser son café. Allez, allez, tonne-t-il en faisant les gros yeux, vas-y, branles-toi! Et fait le bien, je veux voir le jus couler de ta fente ma salope! Alors tu mets ton bassin plus en avant. Tes fesses sont au bord du bureau. Tu te tiens sur une main et de l’autre tu remontes ta jupe au maximum. Ensuite tu portes tes doigts à la bouche et tu les mouilles avec ta salive. En les sortant de tes lèvres buccales, tu les portes directement sur tes lèvres vaginales et tu commences à te caresser doucement. Tu regardes la photo accrochée au mur derrière ton patron, mais tu ne peux t’empêcher de jeter un œil sur lui. Il semble captivé par tes mouvements et finalement tu décides de le regarder car cette situation t’excites au plus haut point. Il veut te voir? Te dis-tu, et bien il va voir! Et tu accentues tes caresses. Tu écartes tes kaçak iddaa lèvres pour qu’il voit bien dans ta vulve. Tu descends parfois jusqu’au “plug” que tu as toujours, puis tu reviens jusqu’au clito que tu agaces du bout des doigts. Ce dernier finit par sortir de son capuchon, ce qui finit d’exciter ton patron qui pose son gobelet et s’avance dans son fauteuil afin d’être tout près de toi. Il pousse ton bras et se jette sur ta moule baveuse, langue en avant. Il te lèche, il te suce, il titille ton clito, il t’écarte la chatte, il t’introduit deux doigts, puis trois, puis enfin quatre et il te masse le clito avec son pouce. C’est efficace, tu mouilles de plus en plus, ta respiration s’accélère, de petits cris sortent déjà de ta bouche, tu as écarté tes cuisses au maximum, ta tête est rejetée en arrière, bouche ouverte, tu ne te tiens plus que d’une main, avec l’autre tu as ouvert ton corsage et tu te pétris les seins, tu pinces les tétons, putain que c’est bon, tu dis que ça vient!!!…….. Et tu viens! Tu coules sur les doigts de ton patron, sur la serviette. Il regarde ta chatte qui déborde puis il revient te lécher. Tu vois qu’il y prend plaisir. Il te déguste, en connaisseur. Il aime ton jus et toi, tu commences à vraiment aimer ce petit jeu.La matinée est vite passée du coup et après le déjeuner avec ta collègue, te voilà de nouveau dans ton bureau, à pianoter sur ton clavier. Tu as un peu de mal à te concentrer sur ta tâche. Sans cesse tu repenses à ton expérience de ce matin. C’était vachement bon finalement te dis-tu, se branler devant un homme, qui plus est qui n’est pas ton mari, qui plus est qui est ton patron. Tu te demandes si finalement kaçak bahis ce n’est pas toi qui a un certain pouvoir sur ces hommes? Certes, la situation t’a beaucoup excitée, et comme tu te le disais ce matin, tu commences à apprécier, mais il y a quelque chose de plus. Ta soumission ne fait pas de toi une esclave. Tu es même convaincu d’avoir du pouvoir. Tu te promets de creuser la question et si possible d’utiliser cette nouvelle connaissance de toi. Peut-être suffit-il de laisser croire que c’est eux qui ont le pouvoir…………….Tu en es là de tes réflexions lorsqu’on t’appelle par l’interphone. Il est déjà 17 heure 30. En entrant dans le bureau après avoir frappé à la seconde porte du sas, la vision d’une deuxième personne assise en face de ton patron, t’empêche de fermer le verrou comme à ta désormais habitude. Tu n’as pas le temps de réfléchir d’avantage que ton patron te présente un client qui a besoin des services de notre société. Pour ce faire il a adopté le vouvoiement qui sied entre un patron et son personnel. Il te demande, mais tu y soupçonnes un ordre, si tu veux bien accompagner ce monsieur qui a besoin d’un éclairage que toi seule peut donner, sur un problème propre à son entreprise. Il est convenu que tu l’accompagneras à ses bureaux, que tu seras payée en heures supplémentaires, que ce monsieur t’invite d’ores et déjà au restaurant ce soir et qu’en conséquence, tu devras avertir ton mari, en l’occurrence moi, de ta rentrée tardive au domicile conjugal. Ton patron te signifie que tu peux retourner à ton bureau prendre le nécessaire et passer le fameux coup de téléphone. Lorsque tu reviens à son bureau, les deux hommes sont déjà debout. Le futur client sort le premier et ton patron te retient par le bras en te glissant à l’oreille qu’il compte sur toi pour être à la hauteur de ses attentes. Tu opines du chef et emboîtes le pas de ton “nouveau dossier”.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32