Nos débuts de pratique anale

Haziran 9, 2021 0 Yazar: admin

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Blonde

Nos débuts de pratique analeAlors qu’on était ensemble depuis plus d’un an avec des relations sexuelles très agréables, mais jamais rien qui ne sorte des sentiers battus.Un soir nous faisons l’amour dans un hôtel, je me souviens j’étais en levrette, et Paul me pénétrait tranquillement, j’ai senti son doigt (sûrement le pouce) me masser le petit trou. Je me souviens que sur le moment ça m’avait interloqué mais je me suis laissée faire. Il a massée ma rondelle, puis a introduit son doigt et à mesure qu’il le faisait rentrer et sortir, il accélérait la pénétration. Je n’ai rien dit, ça me dérangeait mais je laissais faire et à mesure que la pénétration vaginale s’accélérait, je me surprenais à aimer ce qu’il me faisait.Ce soir là j’ai eu plusieurs orgasmes et puis on n’en a pas reparlé.De retour à la maison, plus rien et puis deux ou trois mois plus tard, à la maison, dans la même position il a recommencé. Depuis la première fois illegal bahis je ne rêvais que de cela, j’avais cherché des infos à droite à gauche, demandant même à ma bonne copine des infos. Et pareil, ensuite plus rien. Plusieurs soirs je rêvais de lui demander plus mais je n’osais pas, de peur de casser notre relation ou paraître pour une salope. Et encore quelques mois ensuite alors que ça devenait une obsession secrète, toujours en levrette, Paul m’a demandé s’il pouvait je cite “me sodomiser”. Le côté interdit de ce mot là m’a toute excitée.Je lui ai répondu un petit “oui si tu veux”, alors que j’aurais eu envie de dire un grand oui.Là il a été très doux, m’a bien ouverte avec son pouce puis plusieurs doigts, puis il a rentré sa bite (qui est quand même assez large). Comme je ne disais rien, il a vite accéléré et je me souviens que ça me faisait mal, mais je laissais faire. J’ai joui une première fois assez vite, bien illegal bahis siteleri que ça me faisait un mélange de douleur et de plaisir. Et là je me souviens m’être lâchée, je lui ai crié “défonce moi le cul mon chéri”Il a continué, je me souviens avoir eu plusieurs orgasmes. Ce soir là et les jours qui ont suivis, j’ai vraiment eu mal au cul. Mais après l’amour ce soir là on en a parlé. Nous n’avions jamais trop parlé de sexe et de façon de le faire mais ça a été une libération de notre couple, on s’est mis à en parler et à être à l’écoute des désirs de l’un et l’autre. On a été ensemble dans des sex shops acheter des godes pour qu’il puisse me pénétrer les 2 trous en même temps.Je dirais qu’après cette sodomie notre vie sexuelle est devenue extrêmement épanouie.Pour Paul c’est arrivé plus tard, je pense environ un an après.Lors de nos échanges sur notre sexualité, il m’avait demandé si je pouvais lui lécher canlı bahis siteleri la rondelle.Quelques soirs après en avoir parlé, un soir en rentrant du travail un vendredi soir, je lui ai dit d’aller à la salle de bains et de bien se nettoyer car j’envisageais de le lêcher.Je l’ai rejoint dans la chambre il était déjà nu sur le lit à quatre pattes et les fesses relevées. Cette vision de mon homme que je n’avais jamais vu ainsi m’a excitée. Je l’ai léché alternant la caresse buccale avec de petites pénétrations avec ma langue durcie. Je le branlais en même temps. Puis directement sans qu’il me demande je lui ai glissé le majeur et l’index et j’ai fait des va et vient. Bien que je le branlais doucement il a joui très vite.Je lui ai demandé si je continuais, il m’a répondu oui. Alors je suis allée chercher un gode et j’ai commencé à le pénétrer avec celui ci. En quelques minutes il a re joui, mais sans avoir eu d’érection. Suite à ce soir là, il va sans dire qu’on ne s’est pas arrêtés là et qu’on a continué.Il y a 7 ans quand on s’est mariés, l’anecdote, sous ma robe et sous son costume nous portions tous les deux un plug anal, symbole qui nous lie à jamais au sexe anal.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32