LE PLOMBIER (2)

Haziran 28, 2021 0 Yazar: admin

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

LE PLOMBIER (2)On suit qu’est ce que vous voulez que je vous dise. Le salon/salle à manger est grand et est meublé de 2 canapés de 3 ou 4 places. Marina, toujours à poil (elle est la seule) att**** Jonathan par la main et l’entraîne en faisant signe à sa cousine de les suivre.-Vous venez les vieux ?Les vieux! Elle en a de bonnes! C’est vrai qu’eux sont des jeunots, mais nous on n’est pas encore vieux quand même.-Allez viens, dit Sophie en se retournant vers moi.-Mais toi ? Ca ne te gêne pas de partouzer avec ta fille ? je lui chuchote.-Bein… Un peu mais, de toute façon, elle sait depuis longtemps que tu me baises. Elle nous a souvent surpris en pleine action! Elle ne disait rien sur le coup, mais j’avais des réflexions le soir…. Et puis merde, je suis super excitée.-Et t’as surtout envie de goûter à la grosse queue de mon apprenti, hein ?-Ouais et alors? J’ai encore jamais vu ça ! J’ai envie d’en profiter. On n’en trouve pas de pareille tous les jours.-Vous venez les tourtereaux?Marina s’impatiente. Elle s’est installée, toujours à poil, sur un des canapés avec sa cousine et a fait asseoir Jonathan sur l’autre. Il s’y est assis du bout des fesses dans le coin le plus proche des filles. Il n’est pas à l’aise mon arpète. J’avoue que moi non plus. -Marc, c’est bien Marc votre prénom? Venez vous asseoir entre Jessica et moi. M’man? Tu nous sers un verre? Ca va détendre l’atmosphère! Qu’est-ce que vous buvez? Whisky? Martini? Je vous recommande l’alcool, ça désinhibe.On passe nos commandes et Sophie nous sert. Quand elle a terminé Marina lui fait signe d’aller s’installer sur l’autre canapé près de mon gars. -Bon ! Eh, on chauffe, mais après vous suivez hein ?J’ai encore mon verre à la main quand Marina entreprend mes fermetures éclair. -Aides-moi toi, lance-t-elle à sa cousine. On va s’occuper de Monsieur ! Avec l’aide de Jessica elle me déshabille presque totalement. Je me retrouve avec la côte bleue largement ouverte, le shorty sur les chevilles et coquette complètement engloutie dans sa bouche toute chaude. Pour l’instant ça tient parce que je bande pas. Elle suce un peu l’ensemble, puis la sortant de sa bouche, elle me décalotte le gland et l’offre à sa cousine.-Tiens, vas-y ! Tu aimes ça ! Et fait ça bien hein ? Sans un mot Jessica se penche sur mon sexe, sort une petite langue mutine et me titille la base du gland. C’est divin ! Comme ça se redresse, elle embouche le gland et se met à téter en passant sa langue sur le bout. Pendant ce temps, Marina, à genoux sur le canapé, présente ses seins à ma bouche. Elle a de tout petits tétons, on a envie de les croquer. Je suçote seulement. Comme elle est à poils et qu’elle a les jambes assez écartées, je lui att**** la chatte à pleine main j’introduis un puis deux doigts dans sa grotte d’amour et je commence un va et vient rapide. Elle a l’air d’aimer et s’arrange pour frotter sa motte sur ma paume. De son côté Jessica qui a réussi à me faire bien bander, m’enfile une capote sortie de je ne sais où, relève sa jupe, et comme elle a laissé sa culotte dans la cuisine, c’est sans problème qu’elle s’empale sur ma queue après m’avoir enjambé. izmir escortlar Elle me tourne le dos et commence aussitôt le jeu du monte et baisse sur pivot. J’essaye de lui peloter le cul, mais c’est pas facile parce qu’elle a un sacré rythme ! -Ah, salope ! T’as tout de suite pris la bonne place hein ? S’exclame Marina qui se frotte de plus belle sur ma main. Dépêches-toi de jouir que je prenne la suite ! Sa branlette m’excite !Mais Jessica, sans tenir compte de ce que dit sa cousine continue sa chevauchée. Moi je suis aux anges, sa chatte est bien serrée, et elle se penche un peu en avant, je sens d’autant mieux les parois de son vagin. Au bout de deux ou trois minutes, Marina change de position. Elle monte debout sur le canapé, les deux pieds de chaque côté de mon corps, et me présente sa minette à lécher. Comme elle n’est pas rasée, elle a la délicatesse d’écarter à deux mains les poils de chatte pour dégager son clito que j’aspire goulûment. Ayant les mains libres, je prends ses petites fesses à pleine pogne pour mieux appliquer sa choune contre ma bouche. Un délice ses fesses. Ca me change des culs de femmes mûres. Tout en la pelotant je peux même lui mettre un doigt dans l’oigne. Elle a l’air d’aimer car elle se cambre. Je suis au top ! Ma queue dans un petit sexe bien serré, un petit cul à peloter et une foufoune à léchouiller…. Je m’applique ! On m’a toujours dit que j’avais une bonne langue, mais je ne voudrais pas décevoir la jeune génération. Ca n’a pas l’air d’être le cas, car la jeunette me prend la tête à deux mains et se met à souffler très fort. Et pendant ce temps, l’autre est arrivée à l’orgasme ! Elle crie son bonheur, sa chatte se contacte sur ma bite, et un liquide chaud et abondant gicle sur mes cuisses. J’ai jamais eu ça ! Une vraie fontaine ! Du coup, ça me coupe la chique, j’avais un début de montée spermatique, ça la stoppe ! Tant mieux ! Je l’ai déjà dit, j’aime pas m’épancher dans le caoutchouc. En entendant sa cousine couiner, Marina comprend qu’elle a joui, et change d’objectif. Elle était au bord de l’orgasme avec ma langue, mais elle semble préférer une bonne bite, même si elle n’a pas la taille de l’autre phénomène. Elle descend du canapé, repousse sa copine et prend sa place à califourchon sur moi. Mais elle, c’est de face qu’elle baise. Elle reprend la sarabande de Jessica et me roule une magnifique pelle en même temps. Je l’ai prise par les fesses et je me régale les mains en l’aidant à me chevaucher. Du canapé d’à côté me parviennent des gémissements de femme qui m’indiquent que ma Sophie doit bien profiter de la grosse bite de mon apprenti, mais je ne vois rien, sa fille me masque tout. J’ai bien entre aperçu qu’elle s’était mise à califourchon sur la grosse quéquette à l’arpète et qu’elle aussi se la glissait du haut en bas dans le vagin, mais je n’en ai pas vu plus. Je me re-concentre sur sa fille qui commence à gémir, accélère son mouvement et finalement s’effondre sur ma poitrine en tremblant et en gémissant… Bel orgasme. Après un moment de récupération, elle bascule sur le côté et s’assoit près de moi, libérant ma bite qui se izmir escort bayan dresse toujours, fièrement coiffée de sa capote. Aussitôt sa copine qui a récupéré se positionne à genoux entre ses jambes et lui lèche la chatte pour recueillir sa mouille. Sous cette caresse Marina dont le clito doit être encore hyper sensible, se cambre et appuie la tête de sa copine contre son entrejambes. Ca dure une dizaine de secondes puis elle se relâche, le pic de jouissance étant passé.-Attends Jess, viens, on va sucer Monsieur, il a pas encore déchargé. Sans attendre, elle repousse sa copine, m’att**** le membre et retire la capote avant de m’engloutir entre ses lèvres. Elle suce super bien la garce ! Jessica la rejoint, et les voilà qui me pompent le nœud alternativement. Vous dire si j’apprécie et comme c’est bon… Les mots me manquent. La résistance aussi, car la décharge vient brutalement. J’y vais de bon cœur, et il y en a. Bon sang comme ça gicle !… Et comme ça fait du bien par où ça passe. Les filles rient en prenant les giclées sur le visage. C’est Marina qui est à la manœuvre, elle tient ma queue et dirige alternativement le jet sur son visage et sur celui de sa cousine. Elles finissent en se frottant les joues sur le bout de mon gland, ajoutant à mon plaisir. Putain, quel pied !Quand c’est fini, je regarde machinalement vers l’autre canapé. Sophie est toujours à califourchon sur mon arpète. Pour l’instant elle est en plein orgasme et embrasse goulûment le jeune homme en gémissant et en tortillant des fesses pour mieux sentir son membre je suppose. Elle doit avoir une chatte profonde parce que la monstruosité est presque entièrement entrée en elle. Marina qui a fini avec moi, se retourne aussi vers l’autre couple :-Alors M’man, elle est bonne sa grosse queue ? Tu jouis ?Mais Sophie est trop occupée à prendre son pied pour répondre à sa fille. D’ailleurs après quelques instants pour récupérer, la voilà qui reprend ses mouvements de baise. -Ben dis donc, ça a l’air de te plaire ! Ca va Jonathan, tu tiens le coup ?-Ca va, ouais ! Mais heureusement que vous m’avez fait décharger ! Elle est bonne ta mère ! C’est au moins la sixième fois qu’elle jouit. -Ben et toi tu jouis pas ? -Je peux pas, j’ai pas de capote ! Y’a pas de risque mais ça se fait pas.Indifférente à ce qui se dit d’elle Sophie est dans un état second et continue à se gaver du gros morceau de chair qui lui rempli la chatte. Finalement elle jouit violemment une dernière fois et se laisse tomber sur le canapé à côté de son baiseur. Aussitôt les filles se précipitent et offrent à Jonathan le même ballet de fellations que celui dont elles avaient eu la bonté de me gratifier. Sous ce traitement, le jeune homme ne résiste pas longtemps. Mais au moment de décharger, il se lève, se présente entre les jambes de Sophie et lui envoie toute sa jute sur le ventre et sur les seins. Finalement, malgré sa grosse queue, il produit moins de sperme que moi ! Comme quoi hein ? Un gros tuyau ne veut pas dire un gros réservoir !Marina proteste un peu parce qu’elle voulait jouer avec la semence du garçon, mais celui-ci déclare que Sophie izmir bayan escort l’avait bien mérité.-Merci Madame ! Je pensais pas que… Etant donné…-Mon âge, c’est ça ?-Non… mais si ! Enfin je veux dire… -Tu veux dire que tu ne pensais pas qu’une vieille ça pouvait être un bon coup ?-Oui voilà ! Mais c’était super ! J’ai jamais eu ça !-Bein et nous alors ? S’écrie Marina un peu vexée.-Ouais, c’est bien ! Vous êtes vachement bonnes ! Mais ta mère… Heu, enfin Sophie… Pfiiiuh ! comment te dire ? J’ai jamais eu une nana qui s’envoie sept ou huit fois en l’air sans jamais quitter ma queue. Et ça, c’est la première fois, mais j’ai vachement aimé ! -Ca jeune homme, c’est le privilège de l’âge comme tu dis ! dit Sophie. Et surtout de l’expérience ! Nous les bonnes femmes on a cet avantage là sur vous !Mine de rien, elle a repris en main la belle bite à Jonathan, profitant du fait qu’il s’est rassis près d’elle. Négligemment elle le tripote avec délice. Elle est toujours aussi grosse, elle ne se dresse pas c’est tout. Je la vois qui presse un peu le gland et une goutte de jute apparaît sur le méat, qu’elle s’empresse de lécher avec délice. -Bein M’man, t’en as pas eu assez ?-Ma foi… J’en reprendrais bien un petit coup, si Jonathan est d’accord…-Pourquoi pas ? Si vous êtes assez mouillée, elle doit entrer, dit Jonathan décidément conquis.-Assez mouillée ? Tu parles, elle dégouline sur le canapé ! M’man t’es une vraie salope !-Les chiens font pas des chats ma fille !Et sans attendre Sophie enjambe à nouveau le garçon, redresse la tête de son nœud, et… Ca rentre tout seul ! Et la voilà qui reprend son manège, elle se lime la chatte pendant deux ou trois minutes jusqu’à ce qu’elle parvienne à l’orgasme, jouit comme une folle pendant quelques secondes et recommence. Jonathan subjugué ne bouge pas et se contente de bander pour la satisfaire. Manifestement ce nouvel assaut laisse les filles indifférentes.-Bon salut. Merci Jonathan, nous on se tire, ça devient lassant ! Tu viens Jess ?Sur ces mots Marina et sa cousine quitte la pièce. De mon côté, je ne vais pas rester là à mater ma copine Sophie se farcir mon arpète toute l’après-midi.-Bon moi aussi j’y vais ! Et Jonathan t’oublies pas de finir le chantier hein ? Après une séance pareille, je ne savais pas vraiment quoi faire avec mon apprenti. Comme tout ça se passait un vendredi, je ne l’ai pas revu tout de suite. Le lundi il n’est pas venu au boulot, et deux jours après je recevais sa lettre de démission. Par contre il avait bien terminé son chantier dès que ma copine l’avait laissé se rhabiller. Depuis, j’ai appris qu’il était monté à Paris et qu’il travaillait dans une boîte fréquentée par des femmes plutôt mûres et friquées. Apparemment il gagnait bien sa vie. Sophie m’a dit que c’était sa fille qui, alors qu’il avait repris la clé à molette, était venu lui suggérer de faire ça. Elle connaissait quelqu’un qui travaillait dans le porno et qui lui avait donné les adresses.De mon côté, j’ai repris le collier tout seul, sans arpète… J’ai eu quelques coups de fil de clientes qui se renseignaient pour savoir si par hasard mon apprenti pouvait venir les dépanner. C’était juste un petit truc à régler, pas besoin que je me déplace. Manifestement Sophie avait raconté son aventure à une ou deux copines, et le bouche à oreille avait marché. Mes réponses ont dû faire beaucoup de déçues.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32