Délicieuses envies qui reviennent par moments…

Haziran 7, 2021 0 Yazar: admin

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Brunette

Délicieuses envies qui reviennent par moments…Désirs qui sommeillent et qui se réveillent irrepressiblement en moi..Premiers émois : J’ai grandi dans une petite ville près de Genève. Un endroit qui était exactement comme vous pouvez vous l’imaginez…paisible..serein…et où il ne se passait pas grand chose.. J’ai passé ma jeunesse entre mes études et le sport que je pratiquais avec assiduité au point de participer à des concours nationaux.. J’étais heureux…Et un après-midi, je me souviens comme si c’était hier..je devais avoir 16 ou 17 ans, je suis tombé par hasard sur des revues érotiques qui étaient dans un sac, déposé dans un coin de la cave de notre immeuble.. Je ne vous cache pas que cette découverte aussi imprévue que déroutante a fortement marqué mes esprits.. Presque fébrile, je me dépêchai de planquer mon butin dans l’une des armoires de ma chambre en attendant avec impatience la solitude de la nuit pour me plonger dans la découverte de ces revues…Des revues dont les photos, les images allaient me transporter dans un monde qui jusque là, je n’avais nullement imaginé, ou alors de manière bien différente.. Je découvrais là la femme..sa généreuse nudité…l’amour…le sexe…et j’étais si émerveillé par toutes ces photos qui réveillaient en moi de délicieuses sensations..Parmi ces magazines, se trouvait curieusement une revue d’ hommes pour hommes.. un magazine bahis firmaları gay en allemand dont les images, en tous cas initialement, me dégoutaient fortement….mais je ne sais pas pourquoi, je ne réussissais pas à m’en libérer et à chaque fois, je le replaçais très précieusement au bas de la pile..Avec le temps, même s’il était difficile de me l’avouer, j’étais toujours plus intrigué par ce magazine et la vision de ces corps d’hommes…musclés…virils.. Des photos qui m’interpellaient toujours plus intérieurement…Petit à petit, peut-être que ce n’était que de la curiosité bien malsaine, j’ai dû m’avouer que j’aimais regarder ces photos..je ressentais un plaisir toujours plus fort à épier ces hommes nus…qui posaient dans les positions les plus suggestives..Un univers qui était si transgressif pour le jeune homme que j’étais…Mes années collège coïncidèrent avec mes premières expériences, mes premiers amours (tous féminins)…et même si la plupart de ces rencontres n’étaient qu’éphémères, j’en ai gardé de beaux souvenirs…A 21 ans…j’ai réouvert sans vraiment le vouloir mon chapitre homo en rencontrant un homme bien plus âgé que moi et qui est arrivé dans ma vie à un moment où je n’étais pas au mieux.. Alors que je suivais des études à l’uni, je travaillais tous les samedis dans une librairie du centre ville.. Ce monsieur, que je connaissais de vue, car kaçak iddaa il était enseignant dans le collège où j’avais étudié…venait régulièrement en librairie…et aimait apparemment s’attarder au rayon où je me trouvais…C’était un bel homme, soigné, élégant et très cultivé…Sincèrement, je ne sais pas si j’ai très vite compris ce qu’il espérait de moi mais avec le temps, j’ai commencé à réaliser quelles étaient ses véritables intentions et, à dire vrai, je me sentais un brin flatté par ses avances…Un jour, il me proposa de boire un verre en sa compagnie à ma pause de midi…J’acceptai poliment en me demandant où est-ce que j’allais pouvoir m’arrêter dans cette relation quelque-part si intrigante…Chaque samedi, il passait me voir et nous prenions le café ensemble…mes collègues féminines me taquinaient un peu avec ces petits rendez-vous mais en même temps, je ressentais une véritable envie d’être avec lui…Un jour, comme il me savait sportif, il me proposa de jouer un match de tennis en sa compagnie.. ” histoire de se voir ailleurs qu’ici “..et j’étais justement terrifié à l’idée de me retrouver justement ailleurs qu’ici…seul avec lui…mais en même temps, l’envie d’aller au bout de cette aventure me titillait fortement…Le lundi suivant…alors que nous avions tous les deux l’après-midi de libre…je le retrouvai au centre sportif qu’il m’avait indiqué…je kaçak bahis ne vous cache pas que j’ai longtemps hésité avant de m’y rendre mais en même temps, je me disais que si je n’y allais pas, je ne saurais jamais…Je pris mon courage à deux mains et me rendis à notre rendez-vous…Il m’attendait à l’entrée du parking..et en le voyant, mon corps fut traversé par une vague de frissons, j’étais nerveux…très nerveux…mais en même temps, je voulais poursuivre…continuer.. Après notre match, je le retrouvai à la sortie des vestiaires…et très naturellement, il me proposa d’aller boire un verre chez lui…Il habitait en campagne…dans une belle et grande propriété entourée d’une haute haie…une maison héritée de ses parents…dans laquelle il vivait seul…C’était l’été…et dans son jardin…il y avait une piscine.. Il me proposa de prendre un verre sur sa terrasse…et..de nous étendre tous les deux sur les transats au bord de la piscine…Je me sentais bien..serein, tranquille… sous ce beau soleil de fin d’après-midi…Alors qu’il était allongé à coté de moi, il se leva et vint vers moi sans rien dire.. sa bouche s’approcha de la mienne et il m’embrassa…C’était le premier baiser que j’échangeais avec un autre homme..et c’était délicieusement viril…masculin…Je fermai les yeux et nous étions tous les deux seuls…loin de tout…loin des autres…à l’abri des regards du monde…Nous avons fait l’amour pendant des heures…sur l’herbe, dans son lit ou au bord de sa piscine…J’étais libre …..Enfin ! Libre de vivre et de savourer ce que je désirais depuis trop longtemps…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32