A la pompe à essence 2

Haziran 18, 2021 0 Yazar: admin

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Big Dicks

A la pompe à essence 2Dans ma dernière histoire,( http://fr.xhamster.com/user/Lechat8/posts/413189.html ) je vous ai parlé de Malika et de sa nièce Samia à la station d’essence. Malika m’avait dit que son ordinateur allait à nouveau planter et qu’elle aurait besoin à nouveau de mon aide pour le remettre en route. Donc quelques jours après ma première rencontre avec elle, je me retrouve en milieu de matinée à la station d’essence. Samia est à la caisse. On se fait la bise et je lui demande où est sa tante, Malika. Elle me répond qu’elle est dans le « bureau » et qu’elle galère avec son ordinateur. Je lui demande, par précaution, si elle est seule et elle me répond qu’elle est avec l’agent qui fait la maintenance de sa bécane mais qu’elle n’en n’a plus pour longtemps. Le temps de parler avec Samia et voilà qu’un jeune homme d’une vingtaine d’années sort du bureau, les cheveux en bataille, la cravate de travers et passablement rouge. Je le salue poliment et il s’en va, comme gêné. Il ne sait pas que… je sais ce qui se passe dans ce bureau quand un homme et une femme s’y retrouvent (ou deux femmes d’ailleurs, ou deux hommes, pourquoi pas?). Une minute après, Malika sort du bureau. Elle aussi a l’air un peu essoufflée et malgré une main passée dans ses cheveux courts, ils sont ébouriffés. Elle me voit, vient me faire la bise. Je lui demande si son ordinateur va bien et elle me répond : « Oui, l’agent qui fait la maintenance vient de passer mais il me semble qu’il « rame » pas mal. J’aimerais bien que Samia aille voir avec toi pourquoi il reste lent ». Je lui réponds : « Pas de problème, je peux faire ça maintenant si tu veux ». Et sur ce, Samia laisse la caisse à sa tante et se dirige vers le bureau en chaloupant dans son jeans serré qui moule son cul. Je la suis et referme la porte du mini bureau.D’emblée, je lui dis : « Qu’est-ce qu’il a alors, cet ordinateur ? ». Elle se penche vers l’écran et elle me dit : « Il rame, il est trop lent ! » et elle prend la souris en main pour me montrer le problème. Je mets ma main sur la sienne en même temps que je me colle à son gros cul. On manipule la souris un peu dans tous les sens pendant que moi, j’en suis carrément à me branler sur son cul en montant et en descendant sur ses fesses avec ma queue. Elle me rend mes coups de bite en collant un peu plus ses fesses contre ma bite et en allant la chercher. Je n’y tiens plus et de ma main libre, je me mets à lui caresser les seins qui sont volumineux et fermes. Sous son tee-shirt, je sens ses pointes devenir dures et je les pince délicatement entre le pouce et l’index. Soudain, elle se retourne et m’embrasse à pleine bouche. Et c’est le point de départ de nos réjouissances. Elle s’installe à nouveau sur le bureau et je commence à lui lécher la chatte. A la différence de la dernière fois, un peu de poils a poussé, des poils noirs et bien drus qui excitent ma bouche lorsque je la lèche. Sa connasse dégorge toujours autant de mouille, bien épaisse et j’ai autant de plaisir que la dernière fois à l’avaler goulûment. J’ai baissé mon pantalon et mon slip et pendant que je lui bouffe la chatte, je me branle pour augmenter mon güvenilir bahis plaisir. J’ai envie soudain de profiter de sa paire de lolos pour une branlette espagnole. Je lui dis et elle est d’accord. Elle se baisse alors et je mets ma bite entre ses seins d’une fermeté exquise. Je commence des va et vient pendant qu’elle m’enserre la bite en tenant ses seins de ses deux mains. Quand ma bite atteint sa bouche, elle sort sa langue pour me lécher le gland. Je sens que je risque de me répandre entre ses seins comme le l’aurais fait dans sa chatte mais voilà sa tante, Malika, qui passe la tête dans l’embrasure de la porte pour dire : « Samia, viens, ton copain Kader veut te parler ! ». Avec un sourire, Samia me dit :  « Je dois te laisser, on reprendra une prochaine fois ». Elle sort et pendant que j’essaie de caser ma bite dans mon slip puis dans mon pantalon, voilà Malika qui entre, toute chatte en chaleur et qui me dit : « Tu ne crois pas que j’allais laisser échapper une bite en si bonnes dispositions ! ». Je lui rend son sourire et je laisse redescendre mon pantalon sur mes chevilles que mon slip rejoint. Ma bite se dresse alors fièrement suite au travail de Samia. Sans perdre de temps, je la soupçonne toujours un peu pressée, Malika se baisse à la hauteur de ma queue, la prend en bouche et commence à la pomper avec ardeur.Après avoir donné à ma bite une vigueur conséquente, Malika se tourne, se tortille, baisse son pantalon et sa petite culotte et me présente son cul. « Je veux que tu t’occupe de lui, comme tu as fait à Samia ! ». Je comprends que Malika veut que je l’encule. Je me baisse pour me mettre à hauteur de ses fesses, lui passe un doigt dans la chatte. Surprise !!! C’est très très mouillé et très très visqueux. On l’aura compris, la chatte de la belle Malika est remplie du foutre du gars ayant fait la maintenance de l’ordinateur et de sa mouille, abondante, comme on le sait. « Alors, salope, tu as bien baisé déjà ce matin !!! ». Pas de réponse mais un gloussement qui en dit long sur le pied qu’elle a déjà pris. De deux doigts, je prends du liquide de sa chatte pour lui lubrifier la rondelle et je les fais pénétrer dans son cul. Les deux doigts rentrent sans forcer. Je les fais aller et venir un peu pendant que je me branle la queue et je présente ma bite à l’orée de son trou. Je force à peine et me voilà la bite à moitié rentrée dans son cul. Au deuxième coup, j’ai mes couilles qui lui battent la chatte. Je sens les doigts de Malika qui se branle le clito et qui de temps en temps viennent chatouiller mes couilles. Je lui tiens solidement les hanches pendant que je l’encule à grands coups. Elle gémit de plaisir, de manière étouffée mais son sphincter qui se contracte régulièrement me laisse penser que son orgasme ne va pas tarder. J’accélère mes mouvements et j’explose dans son cul à coup de jets de sperme qui semblent ne pas vouloir s’arrêter, je lui en mets une sacrée dose !!!Comme la dernière fois, elle remonte rapidement son slip et son pantalon, m’embrasse et me dis d’un air détaché : « Une partie à trois, ça te dit ? ». Je lui réponds avec un sourire entendu : « Avec toi bien sûr, alors türkçe bahis oui !!! ». « Bon, à trois heures chez moi, je laisserai les portes ouvertes pour que tu rentres sans bruit. ». Et elle me tend un bout de papier avec une adresse dessus.A trois heures pile, je suis chez elle. Elle habite à la périphérie de la ville dans un pavillon avec un petit jardin. Le portillon est ouvert, je rentre, j’ouvre la porte principale, idem, ouvert. J’avance sans bruit et j’entends les sons de la maison. Tout est silencieux mais j’entends des bruits à l’étage. Je monte, une marche craque. Au fond d’un petit couloir, une chambre dont la porte est entrouverte et les paroles qui arrivent à mes oreilles viennent de là. Et les mots son dignes d’un film porno : « Oui, vas-y, lèche moi bien la chatte, elle est remplie de sperme, hein !!! Tu aimes !!! Lèche moi aussi le trou du cul !!! Là aussi, c’est plein de foutre !!! J’ai été ta bonne salope !!! ». Je reconnais la voix aiguë de Malika. Pour toute réponse, j’entends des grognements de plaisir d’une voix masculine. Je m’approche toujours sans bruit et le spectacle est aussi bandant que les paroles. Malika est assise sur la bouche d’un homme dont elle me cache entièrement le visage. Il lui lèche avec force la chatte et la rondelle et je vois sa langue qui passe d’un trou à l’autre. Malika, elle, se tient d’une main et de l’autre, elle se branle son gros clito. Je vois la bite de l’homme et elle est à la fois assez petite et au repos alors que la mienne a de la peine à tenir dans mon pantalon, tellement je bande à la vue de ce gars qui avale en partie mon propre sperme. Malika me voit et me fait un petit sourire tout en continuant de gémir de plaisir sous les coups de langue de ce que je suppose être son mari (ce qu’elle me confirmera plus tard en me disant qu’il s’appelle Khaled). Il a l’air un peu plus vieux qu’elle, je dirais une bonne dizaine d’années et il accuse un léger embonpoint. Malika me fait signe de quitter mon pantalon pour bientôt entrer en scène. Je m’exécute et ma bite se dresse, excité comme je le suis. Plus à l’aise, je me branle devant Malika ce qui a l’air de la pousser à jouir. C’est ce qu’elle fait soudain, en serrant violemment ses cuisses contre le corps de son mari et en s’effondrant sur lui, la tête à hauteur de sa bite. Il s’en est rendu compte et lui dit : « Jouis ma salope ! ne t’en prive pas ! Ils t’ont bien fourrés les autres !!! Tu a joui aussi avec eux et maintenant tu le fais avec moi !!! Tu vas me faire jouir moi aussi maintenant !!! ». Malika ayant pris son pied sous la langue de son mari, elle sort de son plaisir et lui dit : « Oui, je vais te faire jouir, je vais te la sucer ta queue, tu vas bander mon salaud et tu vas m’enculer !!! ». Le programme est annoncé : je vais pouvoir la baiser dans son con pendant qu’elle aura la petite bite de son mari dans le cul.Elle reste assise sur le torse de son mari pendant qu’elle lui branle la bite qui commence à s’allonger et à bander. Elle la lui prend en bouche pendant que d’une main elle lui caresse les couilles. Khaled, son mari pousse des petits cris de jouissance. A force de salive et d’efforts, güvenilir bahis siteleri Malika a réussi à obtenir une érection solide de son mari et elle se déplace pour se la fourrer dans son cul. Elle n’a aucune difficulté à s’empaler dessus, la bite de Khaled rentrant facilement dans son trou du cul, largement utilisé par ailleurs. C’est elle qui monte et qui descend sur la bite et elle reste bien dure. Malika branle son clito avec vigueur et se donne des petites claques dessus. Moi, je n’en peux plus de voir cette scène et j’ai envie de lui mettre ma bite dans sa connasse. Je me suis approché sans bruit du couple qui en train de baiser devant moi dans un torrent de bruits de jouissance de Malika et de Khaled. Elle me voit avancer et comprend ce que je veux faire. Elle me fait oui de la tête et je profite du fait que Khaled a les jambes largement écartées pour me trouver une place face à la chatte de Malika.«Oui, viens la baiser ma salope !!! Profite en bien !!! Elle a de la place pour deux !!! ». Et moi qui croyais que j’avais été invisible jusque là !!! Je ne me le fais pas redire et mon voilà dans la connasse largement ouverte de Malika. C’est brûlant, large, gluant de toute sa mouille et de la salive de son mari : un vrai délice pour moi !!! J’adore et je sais que sa chatte va se devenir serrée et palpitante quand elle va jouir. Je défonce sa chatte à grand coup de bite mais en faisant attention que la petite bite de son mari ne sorte pas de son cul. Je la sens d’ailleurs à travers la fine paroi de la chatte de Malika et Khaled qui en rajoute : « Oui, vas-y baise bien, je sens bien ta bite contre la mienne, continue tes va et vient !!! ». Malika se touche le bouton et elle n’arrête pas de gémir de plaisir en nous encourageant : « Allez y baisez moi, défoncez moi mes trous, niquez moi à fond !!! », ce que nous faisons, bien entendu avec ravissement. Soudain, je sens Malika qui se raidit, ses trous se contractent, sa main s’agite encore plus sur son clito : elle va avoir son orgasme !!! Je me dis que c’est le moment pour que j’envoie ma purée pour augmenter son plaisir car elle le mérite bien. Deux ou trois accélération de mes mouvements et je jouis dans sa chatte en même temps qu’elle prend son pied. Khaled annonce : « je jouis dans ton cul ma salope !!! Prends tout, je décharge en toi !!! ». On a joui ensemble !!! Je prends Malika dans mes bras, je la serre très fort : j’ai joui comme rarement, c’est vraiment une bonne baiseuse !!!Finalement, on est un peu gênés tous les trois alors que nous venons de partager une intimité assez profonde (c’est le cas de le dire!!!). Khaled nous dit « Allez-y, descendez, je vais me faire un petit somme ». On descend Malika et moi. Elle se met un tee-shirt qui ne lui couvre même pas les fesses, moi je remet mon pantalon. Dans le vestibule, Malika met sa main sur ma queue et me dit « Salaud, tu m’a bien fait jouir !!! Il me tarde que tu me remette dans le cul !!! ». Je lui mets la main sur la chatte en lui mettant un doigt dedans que je retire gluant de mouille et de mon jus et que je porte à la bouche et je lui dis : « Toi aussi, salope tu m’as fait prendre mon pied !!! Bravo à ton mari d’être aussi large d’esprit ». Et elle me répond, en posant ses lèvres sur les miennes : « Il n’y a que comme ça qu’il arrive à jouir, alors, je suis bonne fille !!! ». Je sens qu’on va se revoir bientôt !!!!

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32