[2] Camille, et sa vie peu commune…

Aralık 22, 2020 0 Yazar: admin

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

[2] Camille, et sa vie peu commune…Bonjour, je m’appelle Camille, et il viens de m’arriver un truc de dingue… en gros, je me suis retrouvée à masturber un homme de 45 ans, qui s’avère être Cédric, l’ex à ma mère, chez qui je vis désormais…Il pose ma main sur sa queue, puis il m’embrasse… Ou comment réveiller les instincts d’une jeune femme ! On s’embrasse tendrement, puis langoureusement, j’adore ça, et lui aussi. Surtout qu’il sent ma main douce le caressait. De mon autre main, je repousse légèrement son torse, le faisant quitter mes lèvres, et je lui dit, en souriant :- Viens, on sera plus à l’aise dans ma chambre.Il me renvoie un sourire, je lâche sa queue, et j’avance. Je me dirige vers ma chambre, en prenant soin de bien rouler du cul, après tout faut bien que des fesses moulées dans un jean servent à quelque chose !J’arrive dans la chambre, et lui aussi. Ses yeux trahissent ses pensées, et je sent que ma petite branlette ne lui suffira pas. Je décide de me mettre nue, histoire de pas le laisser seul, donc je me retourne, enlève mon haut, puis me baisse pour faire tomber à mes chevilles mon jean, en cambrant, pour qu’il n’ait qu’une seule vision, celle de ma paire de fesses magnifiquement bien sculptées. Bien sûr, ma culotte et mon soutif part avec. Je me relève, me retourne, et le regarde, l’air d’une cochonne, un sourcil relevé. Je n’ai jamais été comme ça ! C’est la première fois, je me découvre, et j’adore ce que je suis.Je m’approche lentement, me met à genoux devant son énorme queue, je tire la langue, il l’a prend et se met à l’a tapoter sur ma petite langue.Il ne dis rien. Ou alors, uniquement ‘c’est bon !’. Je le laisse faire quelques minutes, je ne peut m’empêcher de me caresser le clitoris en même temps. Ses mains se posent de chaque côtés de ma tête, et sa queue s’enfonce de plus en plus güvenilir canlı bahis siteleri dans ma bouche, puis ressort, et ainsi de suite. Les bruits de ma gorge s’entendent dans toute la maison, heureusement qu’on est dans un petit pavillon ! Sa queue est très dur, mais surtout très grosse, j’ai vraiment du mal à encaisser, mais j’adore ça, et je le fait avec le sourire ! Il y a même un petit filon de bave entre mes lèvres et son gland quand je reprend ma respiration.Après quelques minutes de pipe intense, et presque amoureuse, il met une main sous mon menton, et me relève, tendrement. Je me met debout, et il m’embrasse à nouveau, mais cette fois-ci, je sent son gland titiller mon petit minou. Je chuchote un petit ‘j’ai envie de toi…’ de plaisir, de fantasme, et d’excitation. Il se couche, m’entraînant avec lui, mes jambes de part et d’autres de lui. Je pensais même pas à la capote, j’avais confiance en lui, et mon idée à moi, c’était d’avaler la semence de l’homme qui était devenu le mien, à ce moment précis. J’étais assise sur le bas de son ventre, sa queue contre mes fesses, ma petite taille me le permettant… Mes mains sur son torse, je le laisse contempler ma paire de seins si juvénile, avant de me relever légèrement pour me rassoir sur sa bite, et l’a caresser tout du long avec mes lèvres, sur un rythme soutenu de mouvement de bassin. Je me relève à nouveau, prend sa queue encore pleine de ma bave, et l’a dirige vers ma chatte ; je m’empale sur Céd’…Sa queue est grosse, en tout cas pour mon petit corps, mais purée, qu’est-ce que c’est bon… A ce moment, je mène la danse, cambrée comme une gazelle à sautiller lentement sur une queue de daron, laissant s’échapper quelques miaulement de ma part, et un ‘t’es bonne ma petite salope’ de la sienne. Bon, en tant normal ça aurait güvenilir illegal bahis siteleri été une baffe, mais après tout, vu ce que je suis en train de faire, il avait bien raison, et sincèrement, je comptais pas m’en arrêter là.D’un coup, changement de position. Il se lève, me manipule comme un pantin pour me mettre à 4 pattes, les pieds dépassant du lit. Je comprend, je courbe mon dos, et j’attend. Changement total de registre, puisqu’il me met une bonne fessée que j’ai bien appréciée, me tire les cheveux à m’en faire retourner la tête et m’enfonce sa bite dans ma petite chatte, son bassin claquant avec force mes fesses, qui raisonne dans toute la maison. Evidemment, vu la surprise de cette v******e, je gémit, que dit-je, je hurle de bonheur !Le sexe était devenu bestial. Un moment il me prenait contre un mur, mes jambes et bras autour de lui, et me sautais, littéralement, autant le moment d’après il m’aplatissait le visage sur la fenêtre de ma chambre, mon cul tendu et ma chatte fourrée. Il a même tenté de m’enculer, mais je me sentais pas encore prête, mais c’était sûr, il allait me le faire un jour.La fin approchait, ces couilles devenait dur. Il se retire, et commence à se branler, en me demandant ‘je vais lâcher, je te fini où mon bébé ?’, je n’ai rien dit, mais je me suis mise à genoux, lui debout, je tire la langue et j’attend qu’il crache. D’un coup, 1er jet sur mon visage et mes cheveux. 2ème jet, sur mes joues et ma bouche. Je me jète sur son gland la bouche ouverte, 3ème jet, dans ma bouche. Puis le 4ème, puis le 5ème, j’ouvre grand mes yeux d’étonnement, en le regardant l’air très surprise, je me demande quand ça se finira… Mais au bout du 6ème jet, plus rien. Je retire mes lèvres de son gland lentement, en aspirant, et en ayant le visage et la bouche pleine. C’est la güvenilir bahis şirketleri première fois que j’ai du sperme en bouche, et ce petit goût sucré me donne bien envie d’en reprendre. Je le regarde à nouveau dans les yeux, mon air de petite sainte nitouche, avant de lui faire un grand sourire, qui fait dégouliner un peu de jus sur mes jeunes seins bien ferme, avant de passer un coup de doigt autour de ma bouche, et d’avaler… Mettez vous à sa place, la jeune fille avec qui vous vivez vous pompe la queue, jusqu’à entendre sa gorge avaler votre propre semence. C’était un rêve, pour lui, pour moi, on était bien, et je savais qu’on allait recommencer. Mais pas aujourd’hui, je suis pleine de foutre, et il ne restait que 20min avant que Sylvie rentre, il fallait qu’on se lave.En me relevant :- Bah putain Camille, tu m’épate ! Je pensais pas avoir une aussi grosse salope sous mon toit !- Hihi merci ! Sylvie te fait pas ces choses là ?- Tu rigoles ! Même pas un dixième…- Je lui apprendrais (clin d’œil), aller, je file à la douche !Je m’approche de lui pour lui faire un bisou, ma bouille d’ange encore remplie, et en partant il me fait une petite tapette sur ma fesse, je me sentais salope, chienne, presque comme une pute qui avait fini son client… Et sincèrement j’adorais, je pensais même à tout ce que je pourrait faire, me taper le voisin ? Ses potes ? Aller dans un club échangiste ? Ou peut-être… un plan à 3 avec Sylvie ? NON ! Faut que je me ressaisisse, et que je me dépêche, car pour l’heure, on est pas au fantasme, mais à la dissimulation de preuve, je saute à la douche, me lave, ressort et m’habille. Petit short gris, s’arrêtant au bas des fesses, un short de sport quoi, ainsi qu’une brassière. C’est plus agréable qu’un soutif, ça maintient mieux, et surtout plus facile d’accès pour les mains expertes de Cédric, hihi.Céd’ s’était vite remis devant la télé, avec BFM ce coup-ci, je sort de la salle de bain, et Sylvie arrive !Elle arrive, tout sourire, et nous fait la bise. Elle part se changer, et on se regarde, moi et Céd’, l’air complice. Elle ne se doutera jamais de se qu’on fait derrière son dos. Ou pas…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32